Actualité du préfet

Assemblée Générale des maires ruraux

 
 
Assemblée Générale des maires ruraux

L'assemblée générale des maires ruraux s'est tenue mardi 4 décembre en présence de la préfète de Seine-et-Marne, du président du conseil départemental et de Vanik Berberian, président des maires ruraux de France.

Cette année l'Assemblée Générale des maires ruraux (AMR77), qui avait lieu au Syndicat Départemental des Energies de Seine-et-Marne, a pris un format particulier. En effet, pour la dernière année de présidence de Jacques Drouhin, l'AMR77 a souhaité axer cette AG sur des temps de témoignages et d'échanges.

Une rétrospectives des différents engagements de l’association depuis sa création, en 2009 a permis de revenir sur de belles réussites.

Au travers de paroles d'élus, différentes thématiques on été abordées :

De ces témoignages, il ressort que les sujets de l'accès à l'école, à la santé et aux commerces de proximité sont au cœur de l'action des élus, mais également ceux de la valorisation du patrimoine, de l'élaboration des Plan Locaux d’Uranisme, des Plans Communaux de Sauvegarde, les actions culturelles, la taxe d'habitation...
Sur l'avenir de la ruralité, le rapport aux EPCI (besoin de travailler entre petites communes, sentiment parfois de dépossession, de pertes de compétences, ...), l'enjeu du déploiement de la fibre par rapport au télétravail sont également au cœur des débats.

"La ruralité à un avenir, à condition d'être défendue"

La préfète a conclu cette Assemblée Générale (Seul le prononcé fait foi) :

"J’ai entendu ce soir la ruralité s’exprimer au travers de ses élus. Je l’ai entendu manifester sa vitalité, son envie de démontrer au monde ses capacités et son potentiel. C’est ce qui vous a tous poussé à endosser la charge de dépositaires de l’intérêt général dans vos villages et dans vos bourgs. J’ai aussi bien entendu à quel point le collectif avait de sens pour vous. Combien l’habit de maire n’est pas le vêtement d’un seul, mais est le fait d’équipes soudées au service des habitants.
  
J’ai aussi entendu vos difficultés, vos inquiétudes. Je n’en ignore aucune et j’en partage avec vous le constat. Les difficultés parfois éprouvées dans la conduite des projets politiques, qui se heurtent bien souvent à des considérations matérielles et techniques. Les inquiétudes, aussi, sur l’avenir d’une ruralité, qui n’a de lendemain radieux devant elle que « si elle est défendue », pour reprendre les mots d’un témoignage que nous avons entendu.
   
Si je devais retenir une chose de cette assemblée générale, c’est que la ruralité de Seine-et-Marne porte toujours en elle une énergie, alors même que l’on ne cesse de parler de morosité des maires, parfois à juste titre. Cette ardeur, elle est essentielle, il nous faut la cultiver car les grandes décisions sur les organisations de demain ne se prendront pas sans vous."

Consultez notre tweet : @Prefet77