Actualité du préfet

Formation continue des vétérinaires sanitaires au Parc des félins

 
 
Formation continue des vétérinaires sanitaires au Parc des félins

Le 13 novembre dernier s’est tenue à l’initiative de la DDPPDirection départementale de la protection des populations de Seine-et-Marne la réunion annuelle de formation continue des vétérinaires sanitaires sur le thème de la prévention des zoonoses, maladies animales transmissibles à l'homme.

La gestion de crises sanitaires majeures dans les années 1990-2000 (vache folle, fièvre aphteuse ou influenza aviaire) et l'éradication de certaines maladies comme la rage ou la brucellose conforte le dispositif sanitaire français, basé sur l'intervention d'acteurs de terrain : les vétérinaires sanitaires, les éleveurs et les laboratoires d'analyse dont l'action est coordonnée par l’État.

Qu'est-ce qu'un vétérinaire sanitaire ?
Tout vétérinaire en exercice peut solliciter une habilitation du Préfet du département d’exercice de son activité afin de devenir vétérinaire sanitaire. Il pourra alors exercer, auprès des propriétaires/détenteurs d'animaux qui l'auront choisi, des missions de prophylaxie collective (par exemple vaccination antirabique, tests de dépistage de la tuberculose bovine, tests de recherche de la brucellose bovine) et, pour le compte de l’État, des mesures de police sanitaire (par exemple appui à la Direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations) en cas de maladie animale transmissible à l'homme, de maladie contagieuse grave pour les animaux ou pour l’économie des élevages).
Cette habilitation formalise le lien historique entre l'administration et les vétérinaires qui s'obligent dès lors à déclarer, à la DDPPDirection départementale de la protection des populations, les suspicions de maladies animales pouvant affecter l'homme ou pouvant diffuser rapidement au sein des élevages qu'ils observent (par exemple la tuberculose bovine, la rage, la peste porcine, l’Influenza aviaire...) ou les cas de maltraitance animale qu'ils constatent. L'intervention de l’État en est d'autant plus efficace et rapide.

Une obligation de formation continue...
Afin de maintenir et développer les compétences requises pour l'exercice de ces missions sanitaires, les vétérinaires habilités ont une obligation de formation continue par cycle de cinq ans.
Le thème proposé pour la formation 2018 a motivé de nombreux vétérinaires du département exerçant majoritairement en secteur urbain. S'y sont également joints des partenaires institutionnels comme le Groupement Régional de Défense Sanitaire d’Ile-de-France ou le laboratoire de l'Aube qui traite une grande partie des prélèvements effectués par les vétérinaires de Seine-et-Marne et leurs interlocuteurs travaillant au sein du service santé et protection animales de la DDPPDirection départementale de la protection des populations. Des collègues d'autres DDPPDirection départementale de la protection des populations ont également fait le déplacement pour cette journée.
A la suite de cette formation, dispensée au Parc des félins (centre de reproduction zoologique consacré à l'élevage des félins et des lémuriens), s'est tenue la réunion traditionnelle de prophylaxie collective plus orientée vers les vétérinaires ayant une activité rurale.

Mais bien plus !
Au-delà de l'obligation légale de formation continue des vétérinaires sanitaires, ces réunions sont l'occasion de développer un véritable réseau d'expertise et de créer du lien entre les agents de la DDPPDirection départementale de la protection des populations et les vétérinaires sanitaires.

Voir le Tweet ici