Actualité du préfet

Journée de sensibilisation aux risques de la noyade

 
 
Journée de sensibilisation aux risques de la noyade

Sous l’impulsion de la DDCS, avec l'aide de la sous-préfecture de Torcy, une journée de sensibilisation a été organisée sur l'île de loisirs de Jablines-Annet.

Le directeur de cabinet de la préfète de Seine-et-Marne, Pascal Courtade, a participé à cette journée co-organisée par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et le directeur de l’Ile de loisirs de Jablines-Annet avec ses équipes techniques et de surveillance. L’Ile de loisirs de Jablines-Annet est à la fois la plus fréquentée du département et la plus importante en surface de plage. Elle a été plusieurs fois touchée par des accidents de baignade.

L’objectif de cette manifestation était de sensibiliser les usagers de la base de loisirs, aux risques liés à la baignade : noyade, surveillance des enfants, exposition au soleil, déshydratation, etc.

 

milieu

De nombreux intervenants

Différents intervenants étaient présents au « village ». Les Sapeurs-Pompiers animaient un stand sur l’initiation aux gestes qui sauvent. Le Syndicat National Professionnel des Maîtres Nageurs Sauveteurs (SNPMNS), avait comme atelier, l’aisance aquatique avec notamment une initiation au sauvetage. La DDCS informait sur les métiers du sport et du sauvetage. Tout au long de la journée, des animations avec des démonstrations de sauvetage par les nageurs sauveteurs de la base de loisirs et les sapeurs-pompiers de Seine-et-Marne ont permis aux baigneurs de se rendre compte des dangers de la baignade.

Un plan national contre les risques de noyade

aisanceaqua

Au regard de l’augmentation du nombre de noyades accidentelles en France entre 2015 et 2018, notamment chez les moins de 6 ans, le ministère des Sports a lancé en avril 2019 le plan « Aisance aquatique  ». Ce dispositif, élaboré avec les ministères de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de l’Intérieur et de la Santé, propose des solutions concrètes pour faciliter la familiarisation avec l’eau dès le plus jeune âge, favoriser l’apprentissage de la natation et, ainsi, mieux prévenir les risques de noyades.

Quelques axes du plan « Aisance Aquatique » :

  • Expérimentation, sur des territoires cibles, d’apprentissage massé de la natation à la maternelle (densification des séances en augmentant le temps effectif dans l’eau)
  • Création d’une série de 7 tutoriels, permettant aux parents de transmettre à leurs enfants les acquis de base pour se familiariser en milieu aquatique et être plus en sécurité dans l’eau
  • Renforcement et ouverture au public dès 4 ans jusqu’à 12 ans, du dispositif national de financement des séances de natations gratuites dans les territoires carencés : « J’apprends à nager »
  • Le plan « Aisance aquatique » est renforcé par un nouveau budget de 15 millions d’euros destiné au développement des piscines et notamment des bassins d’apprentissage en particulier dans les territoires carencés.
   

Pour aller plus loin