Actualité du préfet

Le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse en Seine-et-Marne

 
 
Le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse en Seine-et-Marne

Gabriel Attal, s'est rendu dans le sud du département pour une visite sur le thème de la distribution de l’aide alimentaire aux personnes âgées en période de confinement.

Le Préfet de Seine-et-Marne, Thierry Coudert a accueilli Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse qui s'est rendu vendredi 24 avril en Seine-et-Marne.

Le Ministre a rencontré à Nemours de jeunes bénévoles engagés dans la Réserve civique via la plateforme "jeveuxaider.gouv.fr ", qui participent quotidiennement au service de portage de repas à domicile des personnes âgées organisé par le Centre Communal d’Action Sociale.

Gabriel Attal a ensuite salué le travail accompli par les bénévoles de Montereau-Fault-Yonne, qui œuvrent pour les plus démunis au sein de l’épicerie sociale de la Croix Rouge.

Par ce premier déplacement depuis le confinement, Gabriel Attal a tenu à saluer l’engagement des associations, des collectivités et des millions de bénévoles que le gouvernement vient renforcer par des moyens d’urgence débloqués en cette fin de semaine dernière. Le gouvernement a ainsi annoncé, le jeudi 23 avril, le déblocage de 39 millions d'euros supplémentaires pour l'aide alimentaire aux plus modestes touchés de plein fouet par les conséquences de l'épidémie du Covid-19 et les mesures de confinement. Ce montant s’ajoute au plus de 15 millions d’euros déjà mis en œuvre pour l’aide aux besoins de première nécessité pour les sans-domicile fixe et équivaut à un tiers du budget annuel habituellement alloué par l'État aux associations au titre de l'aide alimentaire. En outre, dans le cadre du deuxième projet de loi de finances rectificatives, le Parlement vient d’adopter le doublement – passage à 1 000 euros – du plafond de déduction à 75 % d’impôt sur le revenu pour les sommes versées aux associations de soutien aux plus démunis, notamment l’aide alimentaire (dispositif "Coluche"), en vue de soutenir les dons des particuliers pendant la crise sanitaire.

 
 

A lire également :