Actualité du préfet

Plan hiver et hébergement d'urgence

 
 
Plan hiver et hébergement d'urgence

La veille saisonnière du plan Grand Froid a été activée le 1er novembre 2018. Ce dispositif, entièrement financé par l’État restera ouvert jusqu’au 31 mars 2019.

Un dispositif régional d’ampleur

En Île-de-France, sur un objectif de 7 000 places, 5 741 places supplémentaires ont été identifiées, contre 3 683 à la même date l’année passée, dont 2 633 à Paris. Elles pourront ouvrir selon les besoins, tout au long de la période hivernale. Les haltes de nuit, structures accueillant les sans-abri tard dans la nuit, compteront 645 places en Île-de-France. Ces places supplémentaires s’ajoutent aux 105 000 personnes, hébergées chaque soir en Île-de-France, un chiffre en hausse de 163 % depuis 10 ans.

Consultez ici le dossier de presse de la préfecture de la région Ile-de-France

La Seine-et-Marne se mobilise

Dès les 30 et 31 octobre, la préfète de Seine-et-Marne a mobilisé 40 places ouvertes, dont 35 places pour les familles avec enfants. Au-delà des 2 301 places pérennes d’hébergement et des 4 133 nuitées hôtelières financées en moyenne par jour (dont 2 412 orientées par le Service Intégré de l’Accueil et de l’Orientation 77), l’Etat a mobilisé des moyens et des capacités supplémentaires pour la mise à l’abri des plus démunis.

Mieux identifier et accompagner les personnes en situation de détresse sociale

Afin de mieux identifier les situations de fragilité, des moyens supplémentaires ont été alloués aux maraudes menées par le réseau d’associations partenaires (Le Rocheton, la Rose des Vents, la Croix-Rouge) afin que les personnes qui le demandent puissent être hébergées.

Des places d’hébergement supplémentaires :

550 places de renfort hivernal ont été identifiées dans le département afin d’assurer la mise à l’abri des plus démunis pendant la période hivernale. Parmi ces 550 places, 225 seront ouvertes en continu, dont 140 places pour les familles.

Une mobilisation constante :

En cas de conditions climatiques particulièrement rudes, des places supplémentaires pourront être ouvertes et des renforts exceptionnels seront mobilisés. L’ouverture de l’ensemble des places va se poursuivre avec le concours des associations auxquelles l’Etat fait appel pour la gestion du dispositif hivernal et le concours de plusieurs communes du département.

Consultez ici le communiqué de presse ainsi que le tweet dédié

Béatrice Abollivier accompagnée des acteurs de la veille sociale, de l'hébergement et de réinsertion sociale s'est rendu le 22 novembre au Sentier de Melun (10 rue Louis Beaunier).

Consultez ici l'invitation presse ainsi que le dossier de presse