Principes et cartographie interactive du classement des infrastructures

 

Le classement est établi d’après les niveaux d’émission sonore (Laeq) des infrastructures pour les périodes diurne (6h00 - 22h00) et nocturne ( 22h00 - 6h00 ) sur la base des trafics estimés à l’horizon 2020.

Les voies étudiées sont :

 les routes et rues de plus de 5 000 véhicules par jour,
 les lignes ferroviaires interurbaines de plus de 50 trains par jour,
 les lignes ferroviaires urbaines de plus de 100 trains par jour,
 les lignes en site propre de transports en commun 100 autobus ou rames par jour,
 les infrastructures en projet sont également intégrées.

Plusieurs paramètres propres à chaque voie sont pris en compte pour le calcul du niveau sonore :

 sa caractéristique : largeur, pente, nombre de voies, revêtement,
 son usage : trafic automobile, trafic poids lourd, vitesse autorisée,
 son environnement immédiat : rase campagne ou secteur urbain.

Suivant ces données, les voies sont classées de la catégorie 1 pour les plus bruyantes à 5 pour les moins bruyantes.

Le classement aboutit à la détermination de secteurs, de part et d’autre de la voie, où une isolation acoustique renforcée des bâtiments est nécessaire.

Le classement sonore des voies en ligne

Vous trouverez ici le lien vers la cartographie interactive du classement sonore des voies : classement sonore dynamique

Les arrêtés préfectoraux de classement sonore en Seine-et-Marne sont consultables ci-dessous :

A lire dans cette rubrique