Actualité du préfet

Grenelle de la lutte contre les violences conjugales dans le 77

 
 
Grenelle de la lutte contre les violences conjugales dans le 77

Le 3 septembre 2019, le  Premier ministre a ouvert le « Grenelle de la lutte contre les violences conjugales », en présence des ministres concernés, d’acteurs de terrain, d’associations et de familles de victimes. Cette date, choisie pour faire écho au 3919, est le début d’une série de rencontres qui s'achèveront le 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, par la présentation d'un plan stratégique quinquennal.

logo 3119

Le 3 septembre 2019 , madame Béatrice Abollivier, préfète de Seine-et-Marne, a réuni différents acteurs du département, afin d'initier une séquence de concertation départementale sur les mesures à mettre en œuvre en matière de lutte contre les violences conjugales.

Deux réunions ont été organisées  les 4 et 15 octobre, volontairement en secteurs ruraux, à Nangis sur les réseaux de soutien aux victimes, puis à Coulommiers sur l'accompagnement social, juridique et judiciaire des victimes.

Ces rassemblements ont, à chaque fois, permis à 30 à 50 personnes de débattre des constats et surtout des propositions qui pourraient êtres mises en œuvre afin de lutter davantage contre ces violences.

 Parmi celles-ci figurent :

  • une meilleure prise en charge des victimes, au plan judiciaire comme social, par exemple en mettant en place des bons taxi et d’hôtel, comme la prise de plainte à l’hôpital,
  • un renforcement de la formation et de la coordination des acteurs (policiers, gendarmes, pompiers, hospitaliers, travailleurs sociaux, magistrats,…), par exemple en créant des fiches de liaison, des guichets uniques en commune ou intercommunalité, ainsi que de nouveaux postes d’intervenants sociaux en commissariat ou gendarmerie.

 D’autres mesures ont été annoncées par le Premier ministre le 3 septembre 2019 :

  • 1 000 nouvelles places d’hébergement et de logement temporaire dès le 1er janvier 2020 ;
  • accès à la garantie Visale pour que les victimes bénéficient d’une caution locative gratuite et trouvent plus facilement un logement ;
  • plateforme de géolocalisation des places d’hébergement ;
  • bracelet électronique anti-rapprochement délivré 48 heures après une décision de justice ;
  • audit de 400 commissariats et gendarmeries ;
  • grille d’évaluation du danger destinée aux policiers et gendarmes, afin d'encourager au dépôt de plainte ;
  • généralisation du dépôt de plainte à l’hôpital ;
  • Possibilité pour le juge d’aménager ou de suspendre l’exercice de l’autorité parentale.

 

Dans le cadre de ce Grenelle contre les violences conjugales, la préfète de Seine-et-Marne a rencontré deux associations luttant contre les violences faites aux femmes.

Le 21 octobre 2019  SOS Femmes 77 à Meaux (cf. article ) 06 novembre 2019 Paroles de Femmes - Le Relais à Montereau Fault Yonne

 

Au plan national, le « Grenelle » se conclura le 25 novembre 2019, à l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, par la présentation d'un plan stratégique.

Au niveau de la Seine-et-Marne, cette date marque le début d'une série d'événements (expositions, débats, rencontres...) autour du thème de la lutte contre les violences conjugales.

Réservation des places de cinéma du Planning familial à Fontainebleau : http://cineparadis.cineparadis.fr/FR/fiche-film-cinema/M2019000580/female-pleasure.html

Deux contrats locaux de lutte contre les violences sexuelles et sexistes sont signés en présence de la préfète, avec la communauté d'agglomération de Melun Val de Seine le 25 novembre et avec la ville de Mitry-Mory le 26 novembre.


Pour aller plus loin :

Les tweets de la préfecture

Le dossier de presse