Actualité du préfet

Inauguration du mur d'images du CORG

 
 
Inauguration du mur d'images du CORG

Le mur d’images en fonction au sein du CORG 77 depuis le 1er septembre 2019 permet de centraliser l’information, de gagner en réactivité et en accessibilité tout en gardant une possibilité d’évolution avec le report des images de vidéo surveillance.

Qu’est ce que le CORG?

Le CORG est une unité pleinement opérationnelle dont l’efficacité a des conséquences directes sur la sécurité des Seine-et-Marnais.

Le centre d’opérations et de renseignement de la gendarmerie (CORG) est à la fois un centre de traitement des appels 17 (police secours), un centre opérationnel qui engage les patrouilles et dirige les opérations, et un poste de commandement opérationnel et de gestion de crise.

Placé sous l’autorité directe du commandant de groupement de la gendarmerie départementale de Seine-et-Marne, Etienne Martinez, il permet :

  • par la permanence de la réception des appels d'urgence, de répondre à toute sollicitation ;
  • par une veille opérationnelle continue, de déceler les situations susceptibles d'avoir des conséquences en matière de sécurité et d'ordre public ;
  • par un pilotage départementalisé des forces, d'optimiser les moyens mis en œuvre et de réduire les délais d'intervention.

Poste de commandement opérationnel et de gestion de crise, le CORG permet au commandant de groupement de la gendarmerie de Seine-et-Marne:

  • de concevoir et conduire une manœuvre, dès que la situation l'exige, en prenant au besoin le commandement des opérations ;
  • de prendre immédiatement les premières mesures qui s'imposent ;
  • de s'inscrire, sous l'autorité de la préfète, dans la nécessaire coordination départementale inter-services.

L’humain au cœur du système

La vocation opérationnelle des CORG et leur mode de fonctionnement exigent une grande intelligence de situations des gendarmes qui y sont affectés. Ceux-ci doivent assurer leur service avec réactivité, humanité et fermeté en faisant preuve de pragmatisme. Ils doivent maîtriser parfaitement l'emploi de la base de données de sécurité publique et des moyens informatiques sur laquelle repose, techniquement, toute leur action. Les opérateurs sont donc nécessairement des gendarmes ayant une expérience de terrain et spécialement formés à leurs missions.

L’informatique, l’outil indispensable

L’efficacité d’un CORG dépend pour partie de sa faculté à bien gérer l’information pour guider l’action opérationnelle.

Il s’agit d’abord de traiter au plus vite un grand nombre d’informations provenant de sources différentes sur des supports multiples : réseau radio de la gendarmerie, appels 17, interactions avec le centre d'information et de commandement de la police et le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours mais aussi le centre opérationnel régional et, dans le cadre de la sécurité des transports, le centre zonal de sécurité des mobilités.
Il s’agit aussi d’atteindre au plus vite l’information utile dans les bases de données existantes : cartographie, plans d’installations sensibles, fiches réflexes, fiches de contact des partenaires…
Enfin, cette information doit être partagée dans la conduite de l’action pour permettre de prendre les meilleures dispositions possibles face à toute situation qui nécessite l’intervention de la gendarmerie, au quotidien comme dans la gestion de crise.

Un nouveau dispositif 

L’installation du dispositif AMOCO (Affichage Modulaire Optimisé pour Centre Opérationnel) répond à l’ensemble de ces besoins. Au delà d’un simple mur d’images, il s’agit bien d’un outil opérationnel qui fait faire un bond qualitatif majeur pour la sécurité de proximité :

  • l’affichage mural de la cartographie interactive en temps réel, permet d’optimiser l’engagement des patrouilles géolocalisées et d’assurer la cohérence des dispositifs de terrain ;
  • la modularité et la flexibilité de l’outil permet de préprogrammer des affichages relatifs aux plans d’intervention sur tous les sites sensibles ;
  • le mur d’écran offre également un affichage optimisé de la vidéoprotection de voie publique.
   
   

 

 


Consultez le Tweet de l'inauguration en cliquant ici