Actualité du préfet

59 chênes de la forêt de Villefermoy pour la flèche de Notre-Dame de Paris

 
 
59 chênes de la forêt de Villefermoy pour la flèche de Notre-Dame de Paris

Après la délicate phase de sécurisation de l’édifice, la restauration de la cathédrale de Notre-Dame est lancée. L’État a décidé qu’elle respecte l’utilisation des matériaux nobles d’origine comme le bois de chêne massif.

L'ossature de la flèche de Viollet-le-Duc, détruite lors de l’incendie du 15 avril 2019, se compose exclusivement de bois de chêne massif. Sa restitution nécessite environ 1 000 chênes. L’État a décidé d’offrir 325 chênes issus de ses forêts domaniales gérées durablement par l’ONFOffice national des forêts. L’Île-de-France se joint naturellement à cette aventure collective à la fois forestière et architecturale. Cinq forêts domaniales d’Île-de-France participent à l’effort national en apportant 85 chênes de qualité. Sur ces 85 chênes, 59 proviennent de la seule forêt domaniale de Villefermoy, en Seine-et-Marne. C’est la forêt publique française qui, quantitativement, contribue le plus.

 
     
 

La forêt domaniale de Villefermoy, une chênaie remarquable

Fruit d’une forte mobilisation des forestiers de l’ONFOffice national des forêts, les arbres ont été identifiés en janvier 2021. Ces chênes répondent à des critères stricts opérés par les architectes des monuments historiques. Ainsi, leurs troncs, bien droits, mesurent de 5 à 13 mètres de haut, pour un diamètre de 50 cm minimum.

Ces arbres ont été soigneusement retenus pour leur qualité qui s’explique par la qualité des sols associée aux interventions menées par les forestiers depuis plusieurs siècles.

Villefermoy_1

Forêt de Villefermoy. Photo Jojo944 - Licence Creative Commons

 

Des coupes inscrites dans une gestion durable de la forêt

Les chênes se situent sur une parcelle prévue pour passer en coupe en 2021 et laisser la place à une nouvelle génération de chênes. L’Office national des forêts est garant de cette gestion durable.

Les coupes font parties de la vie des forêts. Gérer durablement une forêt, c’est à la fois offrir des espaces accessibles à tous, préserver l’environnement, mais également, assurer une sylviculture. Mûrement réfléchies et contrôlées, elles interviennent à des moments clés de la vie de la forêt. Elles apportent la lumière et l’espace nécessaires aux arbres d’avenir pour qu’ils grandissent et aux jeunes semis pour qu’ils prospèrent. La forêt se renouvelle ainsi naturellement sans recours aux plantations.

   

« Une forêt, ça se gère, et les coupes étaient prévues en tout état de cause. Il n’y a aucune flibuste, aucun piratage, aucune amputation du patrimoine. »

Déclaration de Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, lors de la coupe du premier chêne à Bercé (Sarthe) en mars 2021

La forêt domaniale de Villefermoy (2 640 ha), comme toutes les autres forêts publiques, n’a jamais été un espace immuable. Façonnée par l’homme, elle est le fruit de l’histoire. Sa gestion s’inscrit dans le temps long, à l’échelle de 150 ans pour le chêne. Le temps nécessaire pour qu’un arbre devienne adulte. Les forestiers d’aujourd’hui héritent du travail de leurs ainés qui se sont succédés dans ce massif et s’attachent à renouveler cette ressource de qualité, initiée depuis plusieurs siècles.

 

 

De la forêt à la charpente

Une fois récoltés, les chênes sont numérotés. Chaque arbre choisi identifié par un numéro permettra de garantir une bonne traçabilité des grumes (tronc d’arbres coupé). Leur débardage (sortie des bois de la parcelle vers la route forestière accessible aux camions) se réalisera dans les prochaines semaines.

Ils seront ensuite stockés à l’air libre pendant plusieurs mois afin que les tannins soient lavés par la pluie, puis mis en séchage. Ainsi, 12 à 18 mois seront nécessaires avant le transport en scierie où ils seront  découpés et assemblés.

 


Pour aller plus loin

Le chantier du siècle, le site du ministère de la Culture dédié à la restauration de Notre-Dame de Paris

L'ONF et la reconstruction de Notre-Dame de Paris

Le site internet de l'ONF