Déploiement local

Déploiement du plan de relance en Seine-et-Marne

 
 
La Seine-et-Marne bénéficie d’ores et déjà pleinement des mesures de France Relance.

 

 


Volet écologie

France Relance c’est 28M€ mobilisés pour 25 projets de rénovation des bâtiments de l’Etat, pour un meilleur confort des agents et des usagers.

Parmi les 25 projets lauréats figurent notamment la rénovation de l’ancien site de la caserne Damesme à Fontainebleau, les rénovations thermiques du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), de l’université Gustave Eiffel et de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris Est à Champs-sur-Marne, ou encore la modernisation des installations de l’Établissement public pour l’insertion dans l’emploi (EPIDE) à Montry.

Ce programme national va également bénéficier largement à la police et à la gendarmerie dans le département, avec plus de 2 millions d’euros de financement, consacrés à la rénovation de l’Ecole nationale supérieure de la police (ENSP) de Cannes-Ecluse, de l’École de gendarmerie-Centre nationale de formation à la sécurité routière de Fontainebleau, et de la brigade motorisée de la gendarmerie de Meaux.

France relance accompagne les seine-et-marnais dans le verdissement de leur véhicule automobile avec 2 313 primes à la conversion des véhicules légers et 1 766 bonus électriques accordés à début janvier.

A janvier 2021 ce sont 7 M€ de primes qui ont d’ores et déjà été versées dans le cadre du dispositif Ma Prime Rénov.

France relance soutient les entreprises engagées dans l’économie circulaire.

fornells

L’entreprise FORNELLS, PMEPetites et moyennes entreprises de 37 salariés implantée à Nangis, spécialisée dans la fabrication d’éléments de matières plastiques recyclées destinés à la construction, va bénéficier d’une subvention d’1,2 million d’euros pour investir dans son outil et élargir sa gamme de production. Cet investissement va permettre la création de 5 emplois qualifiés en CDI.

L’entreprise COSSON, va également bénéficier d’une subvention de 300 000 € pour la création à Servon d’un éco-tri des déchets des entreprises et d’une centrale de traitement.

Entreprise FORNELLS, 1,2M€ de subvention pour l’achat d’une nouvelle machine

 


Volet Compétitivité

France relance en Seine-et-Marne c’est 9,3 M € d’aides à 17 entreprises lauréates des différents fonds industrie.

  • 8 entreprises via le dispositif « territoires d’industries » dont l’entreprise EOZ située à Limoges-Fourches qui développe des interfaces homme-machine (composants pour cartes électroniques, boutons poussoirs, interrupteurs, claviers ...) et SURYS à Bussy-Saint-Georges spécialisée dans l’impression des éléments holographiques servant à la sécurité des billets et pièces officielles type passeport.
  • 4 entreprises ont bénéficié des fonds pour la modernisation du secteur automobile dont l’entreprise KERBIRIO à Gretz-Armainvilliers, qui réalise des prestations de traitement de surface de tout type de pièces métalliques destinées aux véhicules.
  • 5 entreprises ont bénéficié des fonds pour la modernisation du secteur aéronautique dont J.P.B Système à Montereau-sur-le-jard, entreprise innovante du domaine de l'aéronautique en forte croissance s'étant distinguée par la création de la première usine totalement 4.0 d’île-de-France en 2013.

France relance renforce la compétitivité du territoire avec une baisse des impôts de production de 229,9 M€ pour 13 517 entreprises du département.

 


Volet Cohésion

France Relance c’est donner des perspectives aux jeunes seine-et-marnais avec le plan « 1 jeune, 1 solution » : plus de 16 418 jeunes seine-et-marnais qui ont bénéficié du « plan jeunes » en 2020.

Dont :

• 2 446 primes à l’embauche financées par France Relance

• 1 500 aides de contrats d’apprentissage

En Seine-et-Marne, l’État finance 13 projets d’investissement portés par les communes et leurs groupements pour un montant de 8 millions d’euros.

Dans le cadre du plan de relance, 13 premiers projets d’investissement portés par des collectivités seine-et-marnaises ont été retenus fin d’année 2020 et vont bénéficier d’un financement de plus de 8 millions d’euros, grâce à un abondement exceptionnel de la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL).

Cette enveloppe va permettre de financer des projets d’envergure portés par les grandes agglomérations du département comme par exemple la construction d’un nouveau gymnase, axée sur les économies d’énergie, à Chelles, dans le quartier de la Noue Brossard, la réhabilitation du stade équestre du Grand Parquet à Fontainebleau ou encore la restauration des remparts de Provins. Mais elle va également bénéficier à de petites collectivités : parmi les 13 projets retenus, 6 concernent des communes de moins de 5000 habitants. La petite commune (1450 hab.) de La Chapelle Gauthier va ainsi bénéficier d’une importante subvention d’1,7 millions d’euros pour la rénovation son château, qui accueille les services municipaux.

Retrouvez toute l’actualité de France Relance en Seine-et-Marne : https://www.seine-et-marne.gouv.fr/Actualites/France-Relance-en-Seine-et-Marne