France relance : l’État investit pour améliorer la sécurité et la qualité de l’eau potable

 
 
France relance : l’État investit pour améliorer la sécurité et la qualité de l’eau potable

Dans le cadre du plan de relance, deux projets de sécurisation des infrastructures de distribution d’eau potable en Seine-et-Marne, portés par le Syndicat des eaux de l’est seine-et-marnais, vont bénéficier d’un soutien financier de 8,5 millions €.

ans le Provinois, avec la réalisation de 28 km de canalisation et d’un réservoir de 1200 m3. Ils s'intègrent dans le vaste projet "Transpreauvinois" permettant une meilleure sécurisation de l'eau potable de 58 communes de l'est du département.

 

Hors plan de relance, 11 autres projets seine-et-marnais dans le domaine de l’eau et l’assainissement ont par ailleurs été retenus par l’Agence de l’eau Seine-Normandie pour un montant de 5,7 millions € d'aide.

L'ensemble de ces projets s'insère dans le Plan départemental de l'eau qui regroupe l'État, le Conseil départemental 77, l'Agence de l'eau Seine-Normandie, la Chambre d'agriculture de région, la Chambre de commerce et d'industrie, l'Agence régionale de santé, l'Union des maires de Seine-et-Marne.

Le budget du plan de relance inclut un volet relatif à la politique de l’eau, avec une dotation de 250 millionsconfiée aux 6 agences de l’eau métropolitaines. Les projets éligibles au plan de relance concernent deux domaines :

- la sécurisation des infrastructures de distribution d’eau potable, infrastructures d’assainissement et à la gestion des eaux de pluie à la source ;

- la protection de la biodiversité et opérations de restauration des milieux aquatiques et humides.

Communiqué de presse de l’Agence de l’eau