Des jeunes Seine et Marnais engagés dans le dispositif du Service national universel (SNU)

 
 
Des jeunes Seine et Marnais engagés dans le dispositif du Service national universel (SNU)

Des jeunes Seine et Marnais engagés dans le dispositif du Service national universel (SNU) ont commencé à réaliser leurs missions d’intérêt général (MIG) en Seine et Marne. Celles-ci visent à développer la culture de l’engagement ainsi qu’à renforcer la responsabilité et l’autonomie des jeunes (de 15 à 17 ans).

Durant le mois d'Aout 2020, Elise et Augustin ont réalisé leur mission d’intérêt général auprès des associations familles rurales et des restos du cœur, ils témoignent:

  • Elise: « Je me suis inscrite au SNU, car je désirais faire mon service national et j'étais convaincue que le SNU serait une bonne expérience.

Le contexte militaire des stages de cohésion a été décisif dans ma décision d'inscription.

Appréciant le travail auprès des enfants, c'est naturellement que j'ai choisi de faire ma mission d’intérêt général dans un centre de loisirs. 

Au cours de ces deux semaines, j'ai appris des animations pour des enfants de 3 à 12 ans.

Cette expérience a été enrichissante et je suis ravie de l'avoir vécu. »

 

  • Augustin

Augustin : « Avec mes parents, on était passé devant les restos du cœur d'Esbly et on s'est dit pourquoi pas. On est allé voir les bénévoles pour créer une mission avec eux. Cela me permet de voir réellement comment ça se passe. » Josette, bénévole ajoute « pour nous c'est super, si les jeunes sont là c'est qu'ils sont motivés car c'est leur choix et nos bénéficiaires apprécient qu'il y ait des jeunes. »

 

Il revient sur son expérience : « Mes deux semaines se sont parfaitement bien passé, et m'ont permis de découvrir les services du SDISService départemental d'incendie et de secours 77 que je ne connaissais pas. Les pompiers sont accueillants, et prennent le temps de nous expliquer leur métier. Ce qui est intéressant, c'est que ont ne reste pas souvent dans les bureaux, ont va beaucoup sur le terrain (visite de prévention, tournée des différentes caserne avec la Logistique, vérification de la conformité de points d'eaux,....). Je remercie l'état d'avoir mis en place le SNU et j'encourage énormément les jeune a le faire. »

 

  • Mathilde

Actuellement, Mathilde est toujours en mission à la Mairie de Saint-Thibault-des-Vignes :  « Pendant le premier confinement, je ne savais pas trop quoi faire et je suis tombé sur le SNU. Cela permettait de me faire un plus pour mon avenir. Je m’intéresse à tout ce qui est écologie et j’avais envie de faire quelque chose dans ce domaine. Ma mission permet de sensibiliser la ville à l’écologie et pour moi, c’est l’occasion de diriger un projet en étant accompagnée par Florence et bientôt par des associations. »

Mathilde souhaite mettre en place un parcours "plogging" en avril 2021, comprenez : un ramassage de déchets pendant un parcours. Pour sa tutrice, Anne Florence Perri, responsable de la structure information jeunesse : « cette mission permet à la commune de monter une nouvelle action en lien avec le développement durable ».

 

Bravo à eux pour leur engagement citoyen. Actuellement, d'autres jeunes recherchent des structures pour réaliser leur mission d'intérêt général (84 heures ou 12 jours d'ici le 30 juin 2021).
Contact: snu-ddcs@seine-et-marne.gouv.fr

Si vous êtes également intéressés par ce dispositif ? Informez-vous : https://www.snu.gouv.fr/


Pour en savoir plus :

Le SNU, qu'est-ce que c'est ?

Le SNU s’adresse à tous les jeunes, filles et garçons, âgés de 15 à 17 ans pour une société de l’engagement, bâtie autour de la cohésion nationale. Il vise à impliquer davantage la jeunesse dans la vie de la Nation, promouvoir la notion d’engagement et favoriser un sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes.
Le SNU n’est en aucun cas le rétablissement du service militaire, suspendu en 1997 : le dispositif vise à faire découvrir aux jeunes de nouveaux horizons, que ce soit en termes de territoires, de personnes, d’activités ou d’engagement. Une aventure inclusive et universelle pour donner aux jeunes les clés de leur avenir commun.
 

Comment le SNU se déroule-t-il ?

Pendant deux semaines, des jeunes filles et garçons âgés de 15 à 16 ans participent au séjour de cohésion : un moment de vie collective en dehors de leur département d’origine. Puis, pendant deux autres semaines, ils s’engageront auprès d’une association, d’une administration ou d’un corps en uniforme pour réaliser leur mission d’intérêt général . Enfin, s’ils le souhaitent, ils pourront poursuivre l’aventure avec une période d’engagement de trois mois minimum.
Plus d'informations sur les étapes clés du Service national universel sur snu.gouv.fr

Quels sont les objectifs du SNU ?

Le SNU a quatre objectifs qui visent à faire des jeunes les acteurs de leur citoyenneté.

  • Transmettre un socle républicain.
  • Renforcer la cohésion sociale.
  • Développer une culture de l'engagement.
  • Accompagner l'insertion sociale et professionnelle.

Quelles sont les thématiques abordées lors du SNU ?

Sept thématiques sont au coeur du SNU.

  1. Activités physiques, sportives et de cohésion.
  2. Citoyenneté et institutions nationales et européennes.
  3. Découverte de l'engagement.
  4. Développement durable et transition écologique et solidaire.
  5. Autonomie, connaissance des services publics et accès aux droits.
  6. Culture et patrimoine.
  7. Défense, sécurité et résilience nationales.

Des points d'étape sur les compétences et l'orientation seront organisés sur les quatre premières thématiques.

En quoi consiste le séjour de cohésion ?

Dans l'année qui suit la classe de 3e, les jeunes concernés devront participer au séjour de cohésion.
Cette première phase du SNU dure 2 semaines pendant lesquelles les jeunes séjournent dans une brigade avec 200 personnes de leur âge.

 
 

A lire également :